Développer le vocabulaire de son chien est le gage d’une meilleure communication avec lui et nous savons que ce dernier peut associer un grand nombre d’objets, de personne ou de comportement différent à des sons précis (en moyenne 300 codes).

Comme nous le savons, le chiot qui s’assoit, se couche ou fait ses besoins n’exprime pas de comportements que nous lui avons enseigné. Il le fait naturellement tout au long de sa vie. Il peut, toutefois être utile de lui proposer pour diverses raisons de s’exécuter. Par exemple, nous pouvons lui demander de faire son pipi sur commande; nous pouvons aussi lui dire d’aller chercher la balle ou le bâton plutôt que d'aller vers un congénère. Ou encore, lui dire que les gens que nous allons croiser sont des amis.

Parmi les différentes techniques d’apprentissage, il y en a une particulièrement intéressante parce qu’elle est simple, facilement applicable et du même coup, qui nous permet d’éviter de faire des erreurs ou de tomber dans certains pièges. Il s’agit de la capture de comportement.

 Le principe est simple: on nomme ce que le chien fait, pense ou regarde pendant qu’il le fait afin qu’il associe le mot utilisé à un comportement, une pensée, un objet ou une personne.

Votre fille arrive de l’école ? Dites à votre chien : « C’est Justine ? » et demandez à Justine de lui dire « bonjour » joyeusement et de jouer avec lui pendant quelques secondes. En quelques jours, il saura qui est Justine. Votre chien souhaite sortir et il regarde la porte ? Dites-lui « dehors » pendant que vous ouvrez la porte et qu’il sort à l’extérieur. Après quelques répétitions, il saura ce que veut dire le mot « dehors ». Et dans les deux cas, il aura été récompensé par le jeu avec Justine et par la liberté et le plaisir d’aller dehors pour renifler, courir et gruger un bout de bois.

La capture de comportement est une méthode d’apprentissage fabuleuse qui ne requiert qu’un bon synchronisme. La plupart des associations qui se produiront le seront parce qu’elles ont une signification assez importante pour mériter d’être retenues par votre animal. C’est dans ces situations qu’il les retient sans qu’on ait à utiliser de récompense alimentaire.

Autre exemple, si votre chien apprécie les promenades en voiture et que chaque fois avant d’en ouvrir la porte vous disiez voiture vous verrez rapidement une réaction de joie si à la maison vous suggérez une promenade en voiture. Du coup, en ouvrant la portière pourquoi ne pas introduire le mot monte ou saute lorsqu’il s’exécute.

Les commandements de base

Ainsi, deux des premiers mots qui peuvent vous servir grandement et que vous devriez vous empresser de capturer parce qu’ils sont offerts à de multiples occasions, de façon toute naturelle (particulièrement chez les chiots) sont :
- le chien qui vient vers vous 
-
le chien qui s’assoie à vos pieds 

Dès que votre chien marche en votre direction dites la phrase "Tu viens me voir ?" que vous pouvez faire suivre d’une petite séance de jeu ou d’une récompense (ce qui accélérera l’apprentissage) et n’oubliez pas le "c'est bien" ou "bon chien ". Répétez l’exercice à plusieurs reprises. Même chose pour le « assis »Quand le chien s’assied, prononcer la phrase "tu t'assoies ?" et récompenser comme vous le souhaitez. En étant constant, le chien va associer le mot au commandement demandé.

Peu importe ce qu’on enseigne, il est conseillé de toujours d’utiliser le « bon chien » ou « c'est bien » pour que l’animal sache clairement qu’il a eu le bon comportement. Ce  marqueur  peut servir, à la fois, d’encouragement ou de félicitation et de renforcement. On peut même l’utiliser pour marquer l’absence d’un comportement non désiré. À ce chapitre, si votre chien a tendance à aboyer à la vue des passants, n’hésitez pas à lui dire « bon chien » lorsqu’il ne le fera pas pour qu’il sache que c’est la bonne façon d’agir quand des gens passent devant la maison. 

Truc:  Il va sans dire que vous pouvez combiner l’entraînement en capture de comportement avec des séances d’entraînement planifiées en renforcement positif exécuté avec un ratio de renforcement (récompense alimentaire ou autre) élevé. Les séances d’entraînement sont TRÈS stimulantes pour votre chien.

À savoir: les chiens sont capables de déceler les émotions de la voix humaine, ce qui explique peut-être le succès de la communication vocale entre les deux espèces. Bref, à moins de vous lancer dans un grand discours, le fait de dire un mot (quand l’association de celui-ci est déjà apprise) à travers une courte phrase peut ajouter de l’information émotive sans ajouter de confusion.

Important : Sachez que cette technique vise à maximiser la réussite dans la communication des humains vis-à-vis leur(s) chien(s) en utilisant ce qui vient le plus naturellement chez l’humain (la parole), mais chez le chien, c’est la gestuelle qui l’emporte. Donc, si vous utilisez des gestes (signes) que vous couplez avec les mots ou les phrases, il est probabale que cela accélère l’apprentissage.

La capture de comportement nous indique que la clé du succès ne passe pas par l’obéissance, mais plutôt par une communication adéquate. Ce point est très important et nous encourage fortement à nous éloigner de l’idée qu’un bon chien doit obéir pour comprendre et qu’il est de notre responsabilité de le motiver à comprendre et faire ce que nous désirons.

Maintenant que notre chien a fait l’effort de « parler » humain, c’est à notre tour de "parler chien"…

 

* article écrit par Nadine Caron (zoothérapeute)
Très explicite, je l'ai volontairement peu modifié. 

 

J'interviens chaque semaine à la SPA de Gennevilliers (92) pour accompagner les familles dans leur projet d'adoption.

Balades éducatives et collectives les samedis et dimanches matin de 8h30 à 10h, sur le Val d'Oise. Pour en savoir plus, contactez moi.

 

 

 

Partagez cette page

e-mail icon
LinkedIn icon