Quand on pense "j'aimerais avoir un chien", à quoi doit-on s'attendre quand la petite boule de poils tant désirée est enfin là ?

Avec réalisme, on peut s'attendre à ce qu'il pleure la nuit quand il est seul, qu'il détruise des objets en notre absence, qu'il ne revienne pas lorsqu'on l'appelle parce qu'il y a des choses bien plus intéressantes à faire, qu'il mordille tout ce qui passe à sa portée, qu'il saute sur les enfants, qu'il court et nous échappe quand nous nous fâchons, qu'il mange les mouchoirs usagés trouvés dans la rue, qu'il vole le biscuit qu'on a dans la main, qu'il poursuive le chat, qu'il saisisse le linge bien plié dans le panier et s'enfuit avec, qu'il joue avec nos pantoufles et ne veut pas nous les rendre, qu'il se cache sous un meuble et ne veut plus en sortir, qu'il grogne quand on veut lui prendre son jouet, qu'il mette en mille morceaux le livre laissé sur la table basse, qu'il tire en laisse, qu'il ronge le pied de la table, qu'il boude son repas, qu'il aboie quand il n'est pas content, qu'il se fige dès qu'on lui met son collier, qu'il ne veuille pas rester tranquillement sur nos genoux, qu'il fasse pipi n'importe où, qu'il entre dans le lave-vaisselle, qu'il morde et secoue le bas de notre pantalon, qu'il déterre les plantes, qu'il gratte et décolle le papier-peint, ... Voilà ce à quoi il faut s'attendre.

Faut-il y voir des problèmes de comportement ?

Non, car si un chien se comporte ainsi, c'est justement parce qu'il est un chien...un chien en bonne santé !

Et si nous voulons qu'il se comporte autrement, que faire ?
Faire preuve d'autorité ? Nous fâcher ? Nous énerver ?

Dans son monde à lui, nous mettre en colère, c'est l'agresser. Cela ne lui apprend pas comment bien se comporter. Cela lui apprend à se méfier, à perdre confiance, à remettre en question notre aptitude à répondre à son besoin de sécurité.

Vivre perpétuellement ce qu'il considère comme de l'injustice, de l'incohérence, de l'agression, de l'incompréhension... va lui apprendre que, peut-être un jour, il devra nous destituer de notre fonction de "gardien des ressources" parce que, de son point de vue, notre incompétence peut le priver des ressources dont il a besoin et mettre sa vie en danger.

La solution ? Apprendre à notre chien quels sont les comportements que nous souhaitons lui voir adopter et les renforcer....lui apprendre à faire une action voulue ou à éteindre une action non souhaitée.

Apprendre à un chien à bien se comporter c'est nous appliquer à lui en donner l'envie.

Comment lui donner cette envie ?
- en posant des actes qu'il comprend en tant que chien,
- des actes qui correspondent à ses codes canins,
- en le respectant pour ce qu'il est, c'est à dire un chien.

Un chien agit pour sa sauvegarde, pour son bien-être. Un chien agit en fonction de ses besoins, de ses envies. Il agira toujours par intérêt, dans l'unique but de gagner ou ne pas perdre ce qu'il convoite ou, en évitant ce qu'il ne veut pas.

Et donc éduquer un chien, c'est lui montrer que son comportement, lui fera gagner (si comportement voulu) ou perdre (si comportement indésirable) quelque chose qu'il désire.

Pour mettre toutes les chances de notre côté, il faut nous poser les bonnes questions.
- quel comportement je veux voir mon chien adopter ?
- quel comportement je veux voir mon chien abandonner...et que lui proposer en échange ?
- comment lui donner l'envie ?

Le chien n'est pas né pour nous comprendre. Il est né pour vivre sa vie de chien.

Certains de ses comportements, aussi insupportables soient-ils, sont des comportements normaux pour un chien. Il nous faut en être conscients et l'accepter.

Accepter que ce que nous considérons comme une bêtise ne l'est pas du tout au yeux du chien.
Accepter que le concept humain du "bien faire/mal faire" lui est totalement inconnu.

Lui reprocher ces comportements, c'est lui reprocher d'agir pour ce qu'il est, c'est à dire un chien....c'est lui demander de ne plus se comporter comme un chien....c'est faire preuve vis à vis de lui d'une grande injustice.

Vouloir un chien ou avoir un chien, ce n'est pas juste se demander comment faire pour qu'il obéisse, pour qu'il se calme, pour qu'il se taise, pour qu'il soit propre, ...

Avoir un chien, ce n'est pas juste l'éduquer....c'est apprendre à connaître, à comprendre et à respecter sa nature profonde.

Aimer son chien, c'est refuser chaque jour de lui faire vivre autre chose qu'une vie de chien.

Monique Bourdin - Vétérinaire Comportementaliste

J'interviens chaque semaine à la SPA de Gennevilliers (92) pour accompagner les familles dans leur projet d'adoption.

J'organise des Balades éducatives et collectives les samedis et dimanches matin de 9h à 10h30, sur le Val d'Oise. Pour en savoir plus, contactez moi.

Interventions en Cabinets Vétérinaires 

 

 

 

Partagez cette page

e-mail icon
LinkedIn icon